Depuis l’ouverture de La Cala boutique, un vent d’air frais souffle sur le prêt à porter. Venu tout droit des Yvelines, dans un charmant petit village nommé Houdan, une version pétillante de la mode féminine est arrivée. 

Accueillie dans un univers cosy, une ambiance où chacune se sent comme à la maison, Valérie sait recevoir et chouchouter ses clientes. 

Dans cet esprit chaleureux du « home sweet home », Valérie choisit ses vêtements avec toute la douceur et la bienveillance d’une personne qui veille sur chacune de ses clientes. 

C’est dans une atmosphère fraiche et pétillante que la Cala vient s’immiscer sur la toile, à la conquête tant des addicts du web que nos chères clientes des autres contrées. 

Pourquoi succomber au charme de la Cala ? Qu’on l’aime un peu ou à la folie, la Cala insuffle un sentiment de bien-être, d’évasion dans le quotidien des clients. De ceux qui les offrent à ceux qui les portent, on aime s’emmitoufler, se lover dans les vêtements de la Cala. Tant par les matières sélectionnées, les couleurs douces et variées, que par l’idée véhiculée par l’enseigne qui se veut familiale autant auprès des membres de la cala team qu’auprès de toutes les clientes, qui dès leur premier achat entrent dans la famille de la Cala. 

La Cala a su construire au fil du temps un coin d’Eden, un refuge pour les femmes en quête de nouveauté et de simplicité. 

Lorsque l’on passe la porte de La Cala boutique, on aime flâner, suspendre le temps quelques instants en se posant et prenant le temps de papoter avec la Cala team qui vit au gré des rencontres.  

C’est ce que Valérie a souhaité transmettre au travers de son site. Une passion, afin que le plus grand nombre de ses clientes puissent profiter de ce petit coin de paradis. 

Donner un sens à la beauté féminine, un savoir aimer et surtout un savoir s’aimer en assumant sa féminité c’est ce que la Cala boutique souhaite apporter à ses clientes. 

Une nouvelle aventure attend la Cala boutique, un nouveau chapitre où il fait bon vivre entre amis ou en famille. Signifiant en majorquin « la crique » La Cala aura donc tenu sa promesse, nous faire rêver… sans limite géographique.